#cubasansblocus

Pour la 29ème fois, ce 23 juin 2021, l’Assemblée générale de l’ONU a accepté une résolution appelant à lever le blocus de Cuba imposé par les Etats-Unis. Les 28 premières fois, cela n’a mené à rien. Mais en signant cette pétition, en participant à ce grand moment de solidarité internationale, rendons cela possible.

Mettons fin à 59 ans de blocus !

Cela fera 59 ans que Cuba fait face à un blocus criminel imposé par les États-Unis. Un blocus illégal et inhumain, qui a causé beaucoup trop de souffrance à l’ensemble du peuple cubain dans le but de le contraindre à renoncer au modèle de société qu’il s’est choisi avec la Révolution de 1959. Malgré ce blocus, le gouvernement cubain a réussi à édifier un système social solidaire au service de son peuple et d’autres peuples du monde.

Depuis 1962, on estime à 2 milliards de femmes et d'hommes à travers le monde le nombre de celles et ceux ayant bénéficié de l'action des médecins et personnels soignants cubains. Des dizaines de milliers de praticien-ne-s ont été formé-e-s.

C’est ainsi que 57 brigades du Contingent international de médecins spécialisés dans des situations de catastrophes et de grandes épidémies, « Henry Reeve », qui compte plus de 4000 collaborateurs ont offert leurs services dans plus de 40 pays dont l'Italie, Andorre et la France, dans l'île de la Martinique.

Doté d'une expertise reconnue en biotechnologie parmi les secteurs innovants de son économie, Cuba a notamment développé le premier vaccin contre le méningocoque B dans les années 1980 pour immuniser sa propre population mais aussi vacciner de nombreuses populations du Brésil, du Venezuela, d'Argentine ou encore du Pérou.

Aujourd'hui, dans cette lutte mondiale contre le coronavirus, Cuba est en train de mettre au point ses propres vaccins, dont deux (Abdala et Soberana 02) sont entrés dans la Phase III d’études cliniques en montrant des résultats positifs. Au moment où les États les plus développés se disputent les doses des grandes firmes pharmaceutiques qui, elles, engrangent des profits faramineux, Cuba propose un bien commun mondial particulièrement destiné à soutenir la lutte contre la pandémie dans les pays du Sud.

Et voilà que, tandis que le monde affronte une crise économique, sanitaire et sociale inédite par son ampleur, les grandes puissances ne sont pas totalement engagées pour que les États-Unis lèvent enfin le blocus contre Cuba. C'est tout simplement criminel.

La levée immédiate du blocus de Cuba est aujourd'hui non seulement une urgence pour le peuple cubain mais aussi une urgence pour tous les peuples du monde, et c'est possible par un large mouvement de solidarité internationale de soutien à la résolution qui demande la fin du blocus contre Cuba qui a été mis aux voix à l'Assemblée générale de l'ONU le 23 juin prochain.

Nous sommes déjà 976 signataires ! Et vous ? Signez, faites signer votre famille, vos voisins, vos collègues, l'internationalisme, c'est l'affaire de toutes et tous !





* : champs requis